Lettre du concepteur de Domobile:

Compte rendu de la construction d'une première maison Domobile

Vous êtes nombreux à m'écrire et je vous remercie de votre intérêt pour Domobile et de vos encouragements à poursuivre cette recherche pour en faire bénéficier le plus grand nombre. Je vous propose un choix de réponses – une résumée et une plus détaillée – aux nombreuses questions que vous me posez. N'hésitez pas à me signaler d'éventuelles omissions ou imprécisions, je vous promets de vous écrire sans tarder !

1          Promotion

Pourquoi construire une maison habitée alors que le prototype suffisait à démontrer la viabilité du système constructif Domobile?

En effet, je savais qu'il n'était pas prudent pour un "inventeur" de s'improviser promoteur de ses trouvailles. De plus, m'improviser entrepreneur ne relevait pas de mes compétences, mon emploi à plein temps à l'Ecole Polytechnique me l'interdisait et surtout j'avais d'autres projets d'inventions à développer. Mon refus de participer à la construction de "vrais" Domobiles s'est cependant émoussé suite à la double insistance de "clients" entreprenants, sympathiques et enthousiastes après avoir passé une nuit dans le prototype et celle d'une jeune architecte prête à les assister pour la conception et au montage de leur nouvel habitat à Apples.

Pour ce faire l'architecte a formé une équipe comprenant un monteur, un menuisier, un ingénieur chargé du contrôle des structures et moi-même dont la tâche devait se limiter à la mise à disposition des dessins, à l'assistance lors du montage et au contrôle de qualité. Pensant pouvoir ainsi être déchargé, je cédais… Mal m'en a pris puisque, pris au jeu des perfectionnements et étant le seul a connaître le système, j'ai dû y travailler sans relâche ! Malgré cette surcharge, l'expérience d'Apples s'est avérée positive puis qu'elle m'a permis, en collaboration étroite avec son propriétaire, de perfectionner certains composants, d'en développer de nouveaux, de trouver des fabricants et fournisseurs et de résoudre divers problèmes auxquels je n'avais pas pensé. Nous comptons d'ailleurs dresser le catalogue des pièces, la liste des fournisseurs ainsi que quelques plans type à l'attention des futurs intéressés.

2          Perspectives

Où en est-on maintenant avec la recherche et le développement de Domobile ?

Rappelons tout d'abord que j'ai conçu et construit le prototype d'Epalinges pour démontrer, preuve à l'appui, qu'il était techniquement possible de produire des habitations saines, à des prix accessibles à tous et répondant strictement à toutes les exigences d'une haute qualité environnementale. Ce petit prototype de 25 m2 achevé il y a 4 ans à Epalinges donne entière satisfaction quant à la durabilité des matériaux, le confort et la sécurité (siccité, feu, ouragans, séismes, foudre). La première habitation Domobile de 130 m2 à Apples vient d'être achevée et a été occupée le 1er juin 2003 par ses propriétaires. D'autres projets de construction en Suisse et en France mûrissent.

Domobile-Apples a été construit strictement sur les mêmes principes que le prototype. Seules quelques améliorations ont été apportées:

-       Tarières de fondation vissées dans le terrain à la place des appuis posés sur des pierres plates et quelques câbles d'ancrages. Les tarières font ainsi office de liaison à la compression et à la traction du bâtiment au sol. A la traction car il faut se souvenir que Domobile ne pesant que le dixième d'une construction traditionnelle est soumis à des charges négatives en cas de fort vent.

-       Tous les vitrages intérieurs et un vitrage extérieur sur trois sont ouvrants et non plus amovibles, ce qui facilite le nettoyage des verres, la pose de rideaux, de stores ou d'isolation en vrac entre les verres et assure une meilleure aération. De plus, pour des raisons de sécurité en cas de bris, tous les verres ont été sécurisés par l'application d'un film de sécurité invisible.

-       A la différence du prototype qui n'était pas destiné à être habité, Domobile-Apples est largement équipé de sanitaires, salle de bain, cuisine. Il est discrètement raccordé au réseau électrique, d'eau,  de gaz et d'égouts; notons en passant qu'il est souhaitable que ces réseaux soient dessinés sur les plans et préparés en atelier avant d'être montés sur place. Le chauffage est assuré par un gros poêle à bois et son appoint par pulsion de l'air ambiant tempéré au gaz.

-       Quoi que les façades soient pour la plupart transparentes, l'architecte a voulu un petit puits de lumière d'un demi-module de côté (1.25 m2) faisant office de courette anglaise et de fenêtre sur le ciel.

-       Disons encore que certaines innovations développées précédemment n'ont pas été exploitées mais pourront l'être à tout instant. Il s'agit par exemple du chauffage solaire de l'eau sanitaire et de chauffage, de la production d'électricité solaire, de l'aménagement ou de la végétalisation de la toiture plate, de l'utilisation d'acier patinable (Corten) en lieu et place de l'acier standard que nous avons ciré, tout zingage ou peinture étant proscrits !

3          Difficultés

Quelles ont été les difficultés rencontrées lors de cette première construction?

A la différence du prototype dont j'ai fabriqué pratiquement tous les composants, il a fallu faire appel à des intervenants extérieurs pour l'usinage, le montage, les installations électriques et sanitaires, la mise à l'enquête publique et la direction des travaux, ce qui a posé de nombreux problèmes que nous devrons prendre très au sérieux pour éviter que les déconvenues ne se répètent à l'avenir.

La conception et la surveillance des travaux ont donc été assurées par une architecte. Celle-ci s'est déchargée du contrôle statique et de résistance des matériaux sur un ingénieur et m'a confié le contrôle de qualité des composants industrialisés. Malgré cela, nous avons été confrontés à de nombreuses difficultés, tracasseries, restrictions et interdits qui peuvent limiter considérablement la généralisation d'habitations écologiques, saines et durables. Rien de nouveau sous le soleil puisque les précurseurs d'habitations accessibles à tous (J. Prouvé, B. Fuller, Le Corbusier, etc) s'y étaient déjà cassé les dents !

a      Les petites surfaces de terrain impropres aux cultures sur lesquelles des Domobiles pourraient être posées temporairement ou définitivement ne manquent certes pas: clairières et orées de forêts, terrains rocailleux ou en forte pente, marais, friches urbaines et pourquoi pas coins de jardins ou toitures plates désertés… Pourtant, la plupart de ces lopins inutilisés, accaparés par des propriétaires publics ou privés ne sont pas à vendre, à louer ou à construire. La grave pénurie de logements individuels accessibles à tous que nous connaissons actuellement implique que ces parcelles soient libérées de l'arbitrage de leurs propriétaires pour que le sol, ce bien commun des citoyens leur soit mis à disposition, leur permettant ainsi de se loger mieux qu'en locataires de tours et de barres obsolètes ou en "propriétaires" de villas clé en main , endettés à vie auprès des marchands de béton et de crédits !

b      La législation et la réglementation peuvent dans certaines régions faire capoter une demande de permis de construire en exigeant par exemple que la Domobile soit coiffée d'une toiture en pente, en tuiles "du pays", pourvue d'abris antiatomiques, affublée des attributs formels des chalets suisses ou des mas provençaux… Il faudra s'attendre à ce que des projets soient refusés sous de vains prétextes face auxquels nos arguments tels que la protection des sols et de leur flore, l'abandon des matériaux non recyclables ou nocifs, le logement des mal logés, le désengorgement des villes… ne feront pas le poids.

c      Les industriels censés fabriquer les composants du "mécano" Domobile entrent de fait en concurrence avec les puissants lobbies des marchands de béton, des entrepreneurs de construction, des spéculateurs immobiliers, des propriétaires fonciers et autres prêteurs de fonds. Pour que l'habitat durable puisse se généraliser, il faudra abolir cette restriction de la concurrence pour que l'industrie de pointe et l'artisanat créatifs s'approprient conjointement de l'habitat.

d      Pour que les habitations soient vite et bien assemblées, les fournisseurs doivent livrer des composants en acier et aluminium usinés avec une bonne précision de ± 1mm et les fabricants des composants traditionnels en bois, pierre, des tolérances de ± 2mm. Cette précision est possible mais exige un minimum de soins, de sérieux et de coopération que trop peu de fabricants daignent dispenser, d'où les mauvaises surprises rencontrées lors du montage de Domobile-Apples.

e      La difficulté la plus grande que nous avons rencontrée provenait du manque de stocks de composants. Pour baisser les coûts et réduire les composants inutilisés, nous avons dû commander un nombre précis de pièces et ceci au fur et à mesure de l'avancement du chantier. Il en est résulté des délais de fabrication qui ont retardé le chantier. Ce problème serait résolu si l'on pouvait financer la production et le stockage de tous les composants Domobile, ce que nous comptons faire à l'avenir. Les propriétaires pourraient ainsi puiser à tout moment dans ces stocks et retourner les pièces inutilisées lors du montage de leur Domobile, de sa transformation, de son agrandissement ou de son démontage.

4          Auto construction

Est-ce que l'exigence consistant à permettre que Domobile soit auto construisible a été satisfaite ?

Mon idée était effectivement que les composants de Domobile puissent être achetés en grandes surfaces commerciales, transportés et assemblés par ses futurs habitants. Or cette conception généreuse s'est avérée plus délicate que nous le pensions: le projet constructif et sa réalisation doivent être assistés par des professionnels connaissant parfaitement le système. Par contre on pourra sans autre se passer d’architectes en mal de gloire, de terrassiers et bétonneurs, de marchands de matériaux miracles !

Pour répondre plus précisément à cette question, il faut distinguer trois types de tâches constructives:

a      La conception de l'habitation doit être assurée et assumée par leurs futurs occupants et non plus imposée de gré ou de force par un quelconque architecte aussi doué soit-il. Si architecte il y a, celui-ci doit limiter ses prestations à la stricte "défense des intérêts du maître de l'ouvrage". Pour ce faire il doit les stimuler et seconder dans le dessin de leur maison, faire épanouir leurs goûts et leurs désirs, prévenir toute erreur et tout risque d'accident, de nuisances, de désordres, de dépassement des coûts et des délais. Tâche peu glorieuse pour certains architectes mais indispensable pour que l'architecture et l'urbanisme reviennent enfin au service de tous et au bénéfice de l'environnement.

b      La fabrication en grande série des composants métalliques et en bois qui ne peut être assurée que par des menuisiers métalliques, façadiers, serruriers et ébénistes compétents et équipés des machines des plus performantes (commande numérique, découpe laser, robotique).

c      L'assemblage des pièces qui bien que ne nécessitant d'autres compétences que de savoir lire un plan de montage et visser des vis M10 et M5 peut être difficile pour les profanes et laborieux pour qui travaillerait sans l'aide de mécaniciens débrouillards et entreprenants.

d      L'aménagement par contre peut être assuré entièrement par les habitant·e·s un tant soit peu imaginatif·ve·s, bricoleur·se·s… et disponibles, car cela prend du temps.

5          Déchets

Est-ce que le principe consistant à utiliser des déchets à pu être appliqué ?

Parfaitement et ceci grâce à l'habileté des propriétaires de Domobile-Apples. On peut ainsi confirmer que non seulement Domobile ne produit pas de déchets de chantier ou de démolition – tous les composants étant réutilisables, recyclables ou renouvelables–  mais qu'il revalorise des matériaux mis au rebut !

-       Pour l'isolation thermique on a utilisé exclusivement des matériaux organiques naturels tels que des nattes de laine de mouton, du liège en vrac provenant d'anciennes toitures plates, de la bourre de coton et des sacs de jute.

-       Pour certaines parois étanche à l'air et aux intempéries autres que vitrées, soit plafonds sur terrain, trumeaux de façade, renvois d'eau, nous avons utilisé les minces tôles d'aluminium de 0.2 mm d'épaisseur des plaques d'impression offset. Les générations futures pourront découvrir au verso de ces parois les images et les textes que leurs ancêtres imprimaient au début du siècle !

-       Les beaux planchers en chêne proviennent d'anciennes tables d'école mais comme cette aubaine se fait rare il a fallu en fabriquer d'autres en panneaux de bois reconstitué revêtu de "linos". Mais, soyez sans crainte, sans chlorure de vinyle, formaldéhyde, peintures ou autre biocides: la composition du linoléum correspond à son étymologie: huile de lin, poussière de liège, toile de jute et pigments minéraux.

-       D'autres déchets bradés par les récupérateurs et chiffonniers ont été utilisés tels que dallettes de jardin en béton préfabriqué pour les deux terrasses extérieures, plaques alvéolées en polycarbonate pour les auvents qui couvrent les entrées, textiles revalorisés pour en faire des rideaux, etc.

6          Coûts

Enfin, combien cela coûte-t-elle ?

Question sans réponse hélas. Tout dépend de ce que l'on compte dans le prix d'une Domobile. Les prix exploseraient si vous comptez vos heures de “conception et réflexion”. Si vous choisissez des planchers en chêne massif, des dalles en granit, des plafonds en soie tendue ou des robinets plaqués or !

Pour évaluer le prix d'une construction Domobile donnée il faudra inventorier quatre catégories de dépenses:

•       Le coût très variable d'achat ou de location d'un terrain.

•       Les frais administratifs de mise à l'enquête, permis, taxes, honoraires, etc.

•       Le coût de toutes les fournitures. Celui-ci peut être estimé précisément sur la base des plans d'exécution définitifs; il suffira de compter les composants et de leur affecter le prix du catalogue.

•       Le coût du travail de montage de la structure, des parois extérieures, des installations et des aménagements qui dépendra de la part de travail que vous souhaiterez effectuer vous-même ou ferez faire par d'autres .

Le décompte des factures de Domobile est en cours et nous vous communiquerons les résultats au plus vite. Ceci dit, selon une première estimation grossière, le prix de la maison d'Apples, terrain exclu, devrait se situer autour des FS 2'000.-/m2. Dans ce prix sont comptés le montage, un chemin d’accès de 60 m ainsi que diverses taxes communales, de raccordement de l’électricité, du gaz et autres.  

7          Visites

Peut-on visiter les réalisations Domobile ?

Evidemment et c'est là le meilleur moyen de juger des performances – et des limites – du système. Les premier·e·s  « domobilien·ne·s » affirment se sentir bien dans leur nouvel habitat, sont enthousiastes tout comme leurs visiteurs et disent qu’ils éprouveraient beaucoup d’angoise s’ils devaient habiter dans un logement construit en “traditionnel”.

 Pour les visiter, prenez directement rendez-vous par mail avec.

Monsieur et Madame Schmutz monique.schmutz@bluewin.ch. Ils seront ravis de vous accueillir

Pour des information sur le système, vous  pouvez aussi m'écrire :

François Iselin, architecte: soit sur mon mail, francois.iselin@epfl.ch,

soit au moyen de la boîte de notre site http://www.domobile.ch/

En espérant avoir répondu au mieux à vos attentes, recevez mes meilleures salutations.

                                                                       François Iselin, Lausanne le 26 juin 2003